Actualités

Du Dien Chan sur le chemin de saint Jacques de Compostelle.

Du 2 juin 2014 au 08 juin 2014 , départ du Puy en Velay jusqu’à Nasbinals .

L’aventure commence par un oubli : mon outil DienChan! je m’en suis rendu compte en arrivant au Puy en Velay . mon premier travail sur le “chemin ” a été de repérer une branche d’un bois plutôt dur , je me souviens un genévrier. Voici mon outil :.

 

Le Dien chan est une réflexologie faciale .

Nous avons sur le visage environ quatre cent points numérotés au fur et à mesure de leur découverte , donc dans le désordre. ces points font partie de “formules” , fruit d’expériences répétées et répertoriées par le Professeur Bùi Quôc Châu, au Vietnam. Ces formules sont disponibles sur des livres et correspondent à chaque pathologie. Mais sur le chemin de Saint Jacques , pas question d’alourdir le sac à dos avec des bouquins , donc de mémoires , je disposais des zones réflexes que l’on peut voir sur les deux premières images.

 

Avec 10 kg sur le dos , des montées assez dures , des descentes parfois agressives pour les genoux et les orteils , les organismes souffrent . Le mental , lui , a beaucoup  de raisons d’aller bien , des pèlerins très respectueux des motivations de chacun , toujours prêts à aider. Nous avons fait de belles rencontres ,pour peu que l’on fasse le premier pas , les retours sont sympathiques . Imaginez , nous pouvions laisser traîner nos affaires , jamais personne nous les vole , quelle liberté que nous avons perdue , mais si douce à revivre. Le paysage  en ce début juin est magnifique , toute la végétation se dépêche de pousser quand les conditions sont réunies ça ne durera pas longtemps et les plantes le sentent et elles sont toutes plus belles les unes que les autres.

Au fil de notre marche , des personnes m’ont fait part de leur bobos , et en retour , je proposais du Dien Chan . je fus mon premier “patient”, avec un mal aux lombaire naissant , avec un bon résultat . J’ai eu une dame qui avait beaucoup de mal à porter son sac avec un torticolis . Rencontre éphémere  , résultat ” ça va mieux ” et puis on repart et on ne se revoit jamais . puis une personne qui dormait mal , Par le contact que j’ai eu avec elle , j’ai fait une interprétation , malgré mon extrême prudence dans ce domaine . C’est une personne qui aime tout contrôler , tout maîtriser , et la nuit , en terre inconnue , ça manque de repère. Apparemment ça lui a enlevé le stress du réveil en pleine nuit et permis un r endormissement plus facile. J’ai eu aussi une gastro , plusieurs mal au dos , avec des personnes que je n’ai pas revues par la suite .

Mon intervention préférée est une dame que nous avions croisée à un moment et qui a mangé avec nous sur une place de village , c’était au bout de notre dernière étape . Pendant que je suis allé déguster un café au bistrot du coin , elle s’est bloquée au niveau de l’estomac avec respiration difficile . Les pompiers, qui étaient là pour couvrir une couses à pieds, lui ont dit que si dans 30 mn ça n’avait pas passé, il faudrait qu’ils l’amènent à l’hôpital . Quand je suis arrivé , elle était en désarroi, devoir quitter “le chemin”  pour un truc pareil , c’était très dur pour elle . C’était la première fois que quelqu’un acceptait du Dien Chan avec autant d’empressement . Ca a bien fonctionne et son visage s’est transformé en peu de temps comme si la vie revenait pour elle . c’est le moment que j’aime le plus dans ce métier . les remerciement furent très chaleureux , mais courts car elle est vite repartie sur “le chemin” .

 

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*

Vous pouvez utiliser ces balises et attributs HTML : <a href="" title=""> <abbr title=""> <acronym title=""> <b> <blockquote cite=""> <cite> <code> <del datetime=""> <em> <i> <q cite=""> <strike> <strong>